Les équipes de secours et le stress (6)

VIII. Le psychologue/psychiatre/psychothérapeute

Tout d’abord il est utile de préciser la différence entre ces trois spécialistes. Le psychologue a fait 5 ans d’études universitaires en psychologie. Le psychiatre a fait 10 ans d’études en médecine et le psychothérapeute a fait l’un ou l’autre ou bien a suivi 5 ans d’études dans une école et s’est spécialisé dans une ou plusieurs thérapies. Le psychiatre est le seul spécialiste à pouvoir délivrer des ordonnances médicales.

Une erreur commune est de penser que le psy n’intervient que dans les cas où l’intensité de l’événement a anéanti la personne et que celle-ci a besoin de conseils, d’aide, voire de thérapie. Rien n’est plus éloigné de la réalité que de penser cela !

Les missions du psy sont :

  • dispenser les informations sur les possibles réactions des personnes affectées par les incidents et situations critiques
  • développer les interventions psychologiques et situations critiques et de crise
  • parer, être attentif et répondre aux répercussions psychosociales de la gestion et de l’intervention immédiate en situation de catastrophe

Ceux sont là, les spécificités du point de vue clinique. Mais le psy joue aussi un rôle d’un point de vue organisationnel, de communication, de coordination d’évaluation des ressources humaines sur le terrain, de résolution des conflits, de prise de décision. De plus, il peut aider à trouver la cause de la douleur afin qu’elle ne se convertisse pas ultérieurement en douleur pathologique. Il peut aussi aider à orienter les étapes et stratégies d’affrontement et de reconstruction à moyen et long termes.

Prévention et psy

S’il y a un domaine dans lequel le travail du psy est fondamental c’est la prévention :

  • en aidant à développer les protocoles d’intervention psychologique pour les intervenants en catastrophe avant leur intervention
  • par le biais de formations sur les situations potentiellement stressantes
  • en travaillant les stratégies de gestion de celles-ci
  • au cours de la catastrophe et à la fin de l’intervention proprement dite, le psy apportera une plus-value lors des débriefings et diffusings, ainsi que par la mise en œuvre de techniques psycho-éducatives de gestion du stress

IX. La formation psychologique des équipes d’intervention de catastrophe

La préparation au stress pour les équipes d’intervention en situation de catastrophe fait partie intégrante de la formation générale de base que doivent acquérir les équipages d’Elisa-médicoptère avant de pouvoir être opérationnels en mission. A cette formation s’ajoute la formation technico tactique et la préparation physique des intervenants.

Ces trois domaines font partie de la préparation psychologique générale de toute équipe d’intervention, et bien qu’ils soient clairement identifiés et délimités, ils s’autoalimentent en permanence, permettant une majoration de l’efficacité et de l’efficience dans la réalisation du travail à accomplir au cours de la mission.

La préparation psychologique générale :

  • connaissances théoriques et techniques sur les aspects professionnels comme sur le développement des aptitudes psychomotrices.
  • préparation physique développement global et spécifique de l’organisme à travers l’exercice physique
  • préparation psychologique. Connaissances de base sur les lois du comportement individuel et collectif, comme les stratégies de défense en situation de travail et leur application personnelle dans la vie courante avec l’intégration des mécanismes de défense.

Pour les personnels intervenants en situation de catastrophe, une formation de base d’environ 40 heures est indispensable. Elle comprend :

  • le caractère social des urgences
  • l’attention aux autres : prise en charge des victimes, le cas du suicide…
  • l’attention à soi-même : analyse psychologique d’une intervention, le stress personnel, la fragilité psychologique, la fatigue de compassion, le burn out
  • techniques de gestion du stress

20 heures de formation supplémentaires sont nécessaires pour le groupe d’intervention spéciales incluant les spécificités propres aux projections à l’international du groupe « S » Elisa-médicoptère :

  • Psychologie transculturelle
  • Evaluation psychologique élémentaire
  • Intervention en milieux hostiles

accueil-12

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s