Participation au Forum Européen de Protection Civile

  Elisa-médicoptère a participé pour la seconde fois au Forum Européen de Protection Civile, qui se déroule tous les deux ans à Bruxelles, dans les locaux de la Commission Européenne. Le thème choisit pour ce Forum qui eut lieu les 6 et 7 mai était  » partenariat et innovation ».

  Durant ces deux jours, les séquences furent présentées par des responsables de ECHO, de l’ONU, NATO, ainsi que par des directeurs de Protection Civile de différents pays, des universitaires et gestionnaires d’entreprises. La plus remarquable des présentations a été celle du Luxembourg, sur l’évacuation aéro-médicale de personnes atteintes par le virus Ebola.

  Lors de ce congrès nous avons été contactés par le professeur Martin Vos qui dirige l’unité « Disaster Research Unit» de l’Université Libre de Berlin, souhaitant nous intégrer dans un projet européen qui nous offrirait la possibilité de participer à des formations européennes d’urgences.

civil_protection_forum

Publicités

Les risques technologiques durant les opérations

  Projeter un équipage médical à 10 000 kilomètres de la France n’est pas une mince affaire. Les dangers sont liés principalement aux conditions climatiques et à la cause de la catastrophe en elle-même (séisme, inondations, cyclone, etc). En plus des dangers naturels, nos équipages rencontrent ceux générés par les destructions.

De plus, les risques technologiques sont omniprésents. Des usines peuvent êtres touchées, et des risques chimiques bien souvent insidieux sont générés, entraînant d’importants risques pour les intervenants. Le danger peut être également radiologique, dû aux sources de gammagraphie utilisées pour contrôler, entre autres, les soudures. Certain détecteurs d’incendie sont équipés de sources radioactives (américium 141) , elles sont heureusement de faible activité mais néanmoins peuvent être disséminées dans la nature.

Les hôpitaux sont également touchés, générant eux aussi des risques de radioactivité. Beaucoup d’hôpitaux sont équipés de sources de Cobalt 60 très irradiantes, qui peuvent se disperser lorsque leur contenant est endommagé.

Le risque biologique est présent, lié à l’éparpillement des déchets biologiques des hôpitaux au cours d’une catastrophe.

Les universités, les centres de recherche, peuvent aussi abriter des laboratoires possédant des sources radioactives ou des produits chimiques.

Le danger chimique est omniprésent dans la majorité des zones de catastrophes naturelles. L’acide de batterie, l’essence, le gaz oil, le gaz, les produits biologiques, sont autant de pièges dangereux ajoutés aux risques liés directement à la catastrophe (éboulements, effondrements d’immeubles, glissements de terrain, etc).

L’entrainement des équipages vise à préparer chaque membre à affronter tous ces dangers en réalisant les missions qui leur sont données. Afin de prendre en compte ces risques au plus près, notre cellule des risques technologiques évalue les risques liés à chaque opération et propose les moyens de protection adaptés.

Tremblement de terre en Turquie. Source : http://crdp.ac-amiens.fr/enviro/risques_majeurs/risk_maj_detailp3_seisme.htm
Séisme en Turquie
Source : http://crdp.ac-amiens.fr/enviro/risques_majeurs/risk_maj_detailp3_seisme.htm

Missions des équipages

Les équipages de France-Medicoptère peuvent effectuer les missions suivantes :

  • Medevac (conditionnement, stabilisation et évacuation des blessés)
  • reconnaissances aériennes
  • ravitaillements de zones
  • prise en charge aérienne des ONG
  • rapatriements médicaux aériens de courtes et longues distances
  • escortes médicales
  • gestion de moyens aériens

France-medicoptère peut également mettre à disposition des pays étrangers des instructeurs spécialisés.

9tG1bZDm3pAj790MaUgztRXciQhmsiWnQXkB471nUsA

France-médicoptère

  France-médicoptère est la division des opérations extérieures d’Elisa-médicoptère. Les équipages opérationnels sont affectés en totalité à France-médicoptère. Le nom de cette division a été choisi afin d’être explicite pour nos partenaires et interlocuteurs étrangers. France-médicoptère est en réalité la partie visible, et la seule, d’Elisa-médicoptère en opération extérieure.

Les équipages mènent des opérations aériennes de secours très diverses tels que les ravitaillements de zones isolées, les Medevac (évacuations sanitaires), les rapatriements médicaux de courtes et longues distances, la prise en charge aérienne des ONG, l’évacuation de réfugiés… Nos 20 ans d’expérience font qu’à ce jour aucun accident, même léger, n’est à déplorer dans nos rangs malgré les milliers d’heures de vol effectuées en Europe, Asie, Afrique et Amérique Latine.

7_h0NoE6Pd-n8llP2rAcg5r4UhE6XHH6Wy7uYjdEjgw

  Plus de 30 000 personnes ont bénéficié de l’aide des équipages de France-médicoptère à travers le monde. Entre 300 et 400 personnes (selon l’origine des statistiques) ont eu la vie sauve grâce à nos équipages. Ces résultats sont dus au bon niveau de formation, à la longue expérience, aux entrainements et surtout au professionnalisme des membres d’équipages. Seuls, des professionnels aguerris peuvent mener ce type de missions particulièrement dangereuses et délicates avec les résultats obtenus.

PI4kRq92PptNj5DJHOvPlBYcH37KZztjkEykg5JS1Hs

Y_v92hkPhbOWtBSyMEjWiQLhE_LXY9qhiS8CKUVgWsQ