Les risques technologiques durant les opérations

  Projeter un équipage médical à 10 000 kilomètres de la France n’est pas une mince affaire. Les dangers sont liés principalement aux conditions climatiques et à la cause de la catastrophe en elle-même (séisme, inondations, cyclone, etc). En plus des dangers naturels, nos équipages rencontrent ceux générés par les destructions.

De plus, les risques technologiques sont omniprésents. Des usines peuvent êtres touchées, et des risques chimiques bien souvent insidieux sont générés, entraînant d’importants risques pour les intervenants. Le danger peut être également radiologique, dû aux sources de gammagraphie utilisées pour contrôler, entre autres, les soudures. Certain détecteurs d’incendie sont équipés de sources radioactives (américium 141) , elles sont heureusement de faible activité mais néanmoins peuvent être disséminées dans la nature.

Les hôpitaux sont également touchés, générant eux aussi des risques de radioactivité. Beaucoup d’hôpitaux sont équipés de sources de Cobalt 60 très irradiantes, qui peuvent se disperser lorsque leur contenant est endommagé.

Le risque biologique est présent, lié à l’éparpillement des déchets biologiques des hôpitaux au cours d’une catastrophe.

Les universités, les centres de recherche, peuvent aussi abriter des laboratoires possédant des sources radioactives ou des produits chimiques.

Le danger chimique est omniprésent dans la majorité des zones de catastrophes naturelles. L’acide de batterie, l’essence, le gaz oil, le gaz, les produits biologiques, sont autant de pièges dangereux ajoutés aux risques liés directement à la catastrophe (éboulements, effondrements d’immeubles, glissements de terrain, etc).

L’entrainement des équipages vise à préparer chaque membre à affronter tous ces dangers en réalisant les missions qui leur sont données. Afin de prendre en compte ces risques au plus près, notre cellule des risques technologiques évalue les risques liés à chaque opération et propose les moyens de protection adaptés.

Tremblement de terre en Turquie. Source : http://crdp.ac-amiens.fr/enviro/risques_majeurs/risk_maj_detailp3_seisme.htm
Séisme en Turquie
Source : http://crdp.ac-amiens.fr/enviro/risques_majeurs/risk_maj_detailp3_seisme.htm
Publicités